Peter Kernel + The Pack AD

PETER KERNEL + THE PACK AD //// INDIE ROCK
dans le cadre du festival Les Femmes S’en Mêlent

⦿ infos : https://goo.gl/bYiKox
⦿ de 9€ à 15€ //// billetterie : https://goo.gl/FMaqJn

////////// The Pack AD ////
[garage rock / canada]

Un an seulement après la sortie de leur sixième album studio Positive Thinking, The Pack A.D sont de retour avec Dollhouse, une merveille rock garage aux textes aussi lucides qu’engagés… Un brûlot qui s’oppose aux aberrations de notre monde contemporain et de la politique nord-américaine.
Énorme guitare, batterie sauvage, voix puissante, mélodies accrocheuses… Depuis une dizaine d’années, le duo canadien composé de la chanteuse et guitariste Becky Black et de la batteuse Maya Miller, impose un style brut sublimé par des lives éblouissants.
Ce type de formule en duo guitare-batterie a fait les grandes heures de l’indie rock contemporain au travers de groupe comme The Black Keys, The White Stripes ou encore The Kills. Au milieu de ces grands noms, The Pack A.D reste un groupe injustement méconnu qui mériterait son heure de gloire.

////////// Peter Kernel ////
[art punk / suisse]

Peter Kernel, il faut se rendre à l’évidence, est à l’image du couple qui l’a créé en 2008, et empreint de cette dualité mouvante qu’induit un projet artistique si étroitement lié à la vie partagée : parfois tendre, souvent dur, tempétueux ou caressant, le noise rock des Suisses est une perle de créativité avec des instruments pourtant très simples. Basse, guitare, batterie, chant, le trio sur scène nous fait traverser des émotions qui vont de la rage aux larmes, de la tension à l’euphorie en passant par le rire. C’est exutoire, jubilatoire, voire thérapeutique !
Un groupe complet, touchant au plus profond, qui a livré avec White Death, Black Heart en 2011 et Thrill Addict en 2015 deux véritables bijoux de l’indie rock des années 2010 de ce côté de l’Atlantique.
Véritable découverte et, n’ayons pas peur de le dire, très grosse gifle de l’édition 2012 du festival Hors Pistes, Peter Kernel revient défendre un troisième album façonné, bichonné et produit, lui aussi, dans la plus pure tradition DIY… LA marque de fabrique essentielle de ce power trio que l’on a à cœur de vous faire découvrir si jamais il n’était pas encore dans vos radars.