Annecy : Tricot graffiti a décoré le paysage urbain

Une opération originale de création a eu lieu dans une dizaine de lieux à Annecy. Il s’agissait d’un projet de tricot graffiti consistant à habiller de bandes de laine des endroits du paysage urbain. Une soixantaine de personnes appartenant à huit associations et des particuliers ont tricoté pendant deux mois de petits rectangles qui, assemblés, ont formé des banderoles. Celles-ci ont été accrochées en décoration à des arbres, des piliers, des bancs ou encore sur les rambardes du pont des Amours. Elles resteront en place au moins jusqu’à la fin de la semaine de développement durable le 7 avril. Photo Le DL/Adrien CROS

 

Une maille à l’endroit, une maille à l’envers. Depuis ce jeudi, plusieurs sites emblématiques d’Annecy ont mis leur petite laine. Au pont des Amours par exemple, deux patchworks multicolores et longs de plusieurs mètres recouvrent la rambarde du pont. « Je n’ai jamais vu cela à Annecy », rigole une  promeneuse. « Le principe du « Tricot Graffiti » (concept né sur le continent nord américain) est de recouvrir et décorer le mobilier urbain ou certains lieux avec des pièces tricotées », explique Lucille Sarrazin du service Environnement durable de la mairie d’Annecy.