RED BULL ÉLÉMENTS 2014 (4eme édition)

RED BULL ÉLÉMENTS 2014 (4eme édition)

Un relais unique au monde a réuni rameurs, trail runners, parapentistes et vététistes ce samedi 20 septembre à Talloires (74). 248 sportifs étaient rassemblés pour affronter les éléments par équipes de 4 relayeurs.

Rameurs, trail runners, parapentistes, vététistes, tous membres de la même communauté outdoor! Mais leurs chemins se croisent peu, voire jamais en compétition…

Un relais d’un tout autre genre, unique au monde, les a réunis ce samedi 20 septembre à Talloires (74), devant un public qui s’était déplacé en nombre pour les encourager. 248 sportifs, groupés au sein de 62 équipes de 4 relayeurs, sont venus défier le chrono et en découdre avec l’eau, la terre et les airs pour cette 4ème édition du RED BULL ÉLÉMENTS.

Près de 5 heures de course en cumulé pour les meilleures équipes, 13,2 km en aviron, dont 1,2 de course à pied, skiff à l’épaule ; 3 décollages et 3 atterrissages en parapente ; 1 900 m de dénivelé positif en trail running et 1 500 m sur 20 km de course pour le VTT… Les chiffres parlent d’eux mêmes. Dès lors, le relais rentre dans le monde de « l’ultra » et les sportifs, poussés au-delà de leurs limites, réalisent une performance sans précédent.

Tout le monde s’est d’ores et déjà donné rendez-vous à l’année prochaine…

LES HÉROS DU JOUR…

Le Team INSTINCT fait le meilleur chrono du jour en 4 h 54 min 45 sec. Les Teams SCOTT (4 h 55 min 25 sec) et MAG AVIRON CREWLINE SPORT (4 h 56 min 04 sec) décrochent respectivement les 2ème et 3ème places au classement général.
2 h 27 min séparent la 1ère équipe de la dernière.

IMPOSER DE NOUVELLES RÈGLES DU JEU

L’originalité du RED BULL ÉLÉMENTS réside à la fois dans le concept de la compétition, mais aussi et surtout dans la manière de détourner chacune des disciplines de son format habituel. Troublés dans leurs habitudes de course, les compétiteurs sont alors poussés à redoubler d’efforts et à trouver de nouvelles tactiques pour marquer l’écart et franchir la ligne d’arrivée.

UN PLATEAU RELEVÉ

C’est une vraie montée en puissance que le RED BULL ÉLÉMENTS opère cette année… Après 4 années d’existence, l’évènement a gagné ses galons et acquis une belle reconnaissance auprès des meilleurs sportifs du milieu, toutes disciplines confondues. Un plateau de haut-niveau, digne d’une compétition internationale s’est réuni aujourd’hui à Talloires. Parmi les têtes d’affiche, les rameurs Simon Niepmann, double champion du monde d’aviron en 2 sans barreur poids légers 2013 & 2014 et Matthieu Androdias, champion de France en 4 de couple senior en 2009 et 2010. Mais aussi Michel Lanne, vice-champion du monde de skyrunning 2014 ou encore Jordan Sarrou et Maxime Marotte, qui ont décroché le titre de champions du monde en relais VTT XC en Norvège tout récemment.

La belle surprise de cette édition vient de la participation féminine. Pas moins de 15 femmes étaient au départ de cette 4e édition du RED BULL ÉLÉMENTS et elles n’avaient pas à rougir de leur palmarès… Bénédicte Dorfman est la rameuse la plus titrée de France avec 30 victoires aux Championnats de France et le titre de vice-championne du monde 1996-1997-1998-2005. Christel Dewalle, en trail, est la recordwoman du monde de km vertical féminin 2013 et championne de France de course de montagne 2013.

Aviron

Si le format de course a mis des sportifs à rude épreuve, ce sont bien les rameurs…

Habitués à parcourir 2 km sur les courses en ligne ou 6 km dans le cadre des « Têtes de Rivière » où ils partent un à un, ils ont dû, aujourd’hui, avaler pas moins de 12 km, pour finir la course en courant 1,2 km dans les rues de Talloires. 62 skiffs étaient sur la ligne de départ s’étalant sur les 800 m de rive entre Talloires et Duingt. Il s’agissait donc de bien tenir la ligne, de ne jamais relâcher l’effort et de contrer les vagues nombreuses à mi-parcours. Le stress de la distance a été renforcé par les virages autour de bouées et par le nombre d’embarcations engagées. Mais c’est la course à pied, skiff à l’épaule (soit 14 kg) dans le village, qui a redistribué les cartes du podium, permettant aux participants les plus polyvalents, sur l’eau, comme sur la terre, de creuser l’écart.
Ils ont dompté l’eau…

Ces conditions rendent la performance du Suisse Simon Niepmann d’autant plus exceptionnelle. Membre du Team SWISS BULL, il remporte le relais aviron en 53 min 18 sec, pour sa 2e participation au RED BULL ÉLÉMENTS. Il maintient ses performances aux Championnats du monde d’Amsterdam fin août, où il a confirmé son titre de champion du monde 2 sans barreur poids légers pour la 2e année consécutive. En 2e position et totalisant 53 min 26 sec, on retrouve Vincent Cavard du Team GRENOBLE EM. S’il sort de l’eau 3e, il gagne 1 place dans les rues de Talloires. Damien Piqueras (Team INSTINCT), membre de l’Equipe de France, lui aussi de retour des Championnats du monde, décroche la 3e place en 53 min et 56 sec. La surprise vient de Matthieu Androdias (Team MAG AVRION CREWLINE SPORT), lui aussi membre de l’équipe de France. Il réalise une très belle performance sur l’eau, sort du lac en 2e position, mais perd toute son avance sur la partie pédestre et termine finalement au pied du podium.

Trail

Si la distance n’était pas forcément longue (11 km), la montée, elle, était ultra sèche et technique (1900 m de dénivelé positif, 21% de déclivité moyenne). Et plus ça montait, plus c’était raide ! Tous les ingrédients du skyrunning (minimum de longueur pour un maximum de technicité) étaient donc réunis sur cette montée mythique de la Tournette, pour mettre les trail runners à bout de souffle. Dans ce genre de parcours, aucune gestion de l’effort n’est possible, il faut être au maximum de ses capacités sur toute la durée. Et pour pimenter le tout, la fin du tracé obligeait les coureurs à se servir des mains, en se tenant à des câbles, empruntant des échelles et des anneaux.

Ils ont dompté la terre…

En haut de la Tournette, le vainqueur du jour, c’est Cédric Fleureton (Team MAG AVRION CREWLINE SPORT), membre de l’équipe de France de course en montagne. Parti en 4e position, il a remonté 3 concurrents en 1 h 27 min 40 sec et confirme ainsi sa pôle position de l’année dernière. Thibaut Baronian (Team BESAC ENDURANCE SHOP) vainqueur du Wings For Life World Run France en mai dernier et vainqueur de la finale de skyrunning France 2014, réalise une superbe performance en 1 h 29 min 44 sec et dépasse 13 concurrents au fil du parcours. Il décroche la 2e place et devance Alexis Sevennec (Team SCOTT), membre de l’équipe de France de ski alpinisme. Ce dernier a parfaitement géré son effort, remonté 5 places et bouclé le tracé en 1 h 30 min et 19 sec. Mention spéciale pour Christelle Dewalle, la 1e femme de la compétition à avoir passé l’arche en haut de la Tournette, à 2 351 m, en 1h 48 min 57 sec, prenant ainsi la 20e place.

Parapente

Les conditions du jour étaient bonnes avec une visibilité correcte sur la totalité du parcours. Malgré tout, en haut de la Tournette, le vent soufflait à 20 km/h, rendant la 1e des 3 portions de vol plus technique. La complexité du parcours, comme d’habitude sur le RED BULL ÉLÉMENTS, n’était pas dans les airs, même s’il s’agissait pour les compétiteurs de descendre le plus rapidement possible en réduisant la surface de leur voile au maximum. La véritable difficulté résidait dans les portions de course à pied que les parapentistes ont dû réaliser, voile repliée, entre les 3 décollages et atterrissages. Un effort physique important sachant qu’une voile pèse 6 kg. Au total, autant de temps de vol que de course à pied ! En bouquet final : l’atterrissage sur la barge installée sur le lac, dans le Port de Talloires qui, pour certains (1 sur 3) se transformait en « amerrissage » quand ils manquaient la réception, sous les yeux d’un public amusé.

Ils ont dompté les airs…

Julien Irilli du Team BESAC ENDURANCE SHOP inscrit le meilleur temps du jour en 49 min 16 sec. Son talent n’est plus à prouver. En témoignent ses exploits récents à Chamonix dans la Face Nord des Grandes Jorasses, qu’il a gravit en solo, quelques jours après la Face Nord du Cervin, en solo toujours. La polyvalence physique et technique de ce moniteur de parapente d’Annecy a marqué la différence avec les autres concurrents. Juste derrière lui, Vincent Lebeau, alpiniste et propriétaire de l’école de parapente de Talloires (Team INSTINCT) termine la course en 49 min et 44 sec, perdant de peu sa pôle position de l’année dernière. Hervé Franchino du Team MAG AVIRON CREWLINE SPORT décroche la 3e place en 51 min et 12 sec. Ce parapentiste d’Annecy aurait dû faire le meilleur temps l’année dernière, mais il s’est perdu dans la remontée à pied de Planfait. Il est le 1er à décoller et le 1er à atterrir aujourd’hui.

VTT

1 500 m de dénivelé, 20 km de course au total et 60% de single-tracks (monotraces)… Un parcours extrême à tous les niveaux ! Mais les vététistes se souviendront surtout de la descente. Ultra technique, elle n’autorisait aucune erreur et exigeait d’eux d’être attentifs tout le long. Le moindre relâchement pouvait être fatal dans cette course contre soi-même. Le bike park situé au début du parcours avec passerelle suspendue dans les arbres est venu pimenter le tracé et a été particulièrement apprécié des participants.
Ils ont dompté le feu (dans les cuisses !)

Alexis Chenevier du Team SCOTT est résolument à Talloires comme dans son jardin ! Il réalise le meilleur temps en VTT pour la 3e édition consécutive en 1 h 33 min 38 sec. Celui qui a gagné le Roc des Alpes et une manche de Coupe de France en 2014 a réussi à conserver le lead alors qu’il avait du très gros niveau à ses côtés. Maxime Marrotte (Team SALOMON BULLS), l’un des Top 10 mondiaux, prend la 2e place en 1h 34 sec 47. Il boucle ainsi une très belle saison. Le parcours, très physique, est définitivement taillé pour lui. A la 3e place, en 1h 36 min 08 sec, on retrouve Jordan Sarrou. Ce dernier est certes physiquement plus fort que les 2 premiers, mais moins préparé à ce genre de parcours, peut-être plus formaté pour la course Olympique.