Quel bilan à la mi-saison pour le FC Annecy ?

En ce mois de décembre 2018, deux équipes s’affrontent, de manière générale, chez les Français : ceux qui profitent de la fin d’année pour dresser le bilan des douze mois écoulés et ceux qui ont déjà le regard tourné vers 2019. Du côté du Football Club d’Annecy, les deux se confondent quelque peu, à l’heure où le club de football, qui a fêté ses 90 ans d’existence l’an passé, se rapproche à grands pas de sa moitié de saison en National 2 (ex-CFA). Deux ans après sa montée, où en est le club haut-savoyard ? On dresse le bilan…avant de se tourner vers l’année prochaine !

Une première moitié de saison en demi-teinte

Après 13 matches joués en cette saison 2018-2019 de National 2 et à deux matches de la moitié de la saison, le FC Annecy pointe à la huitième place du classement, avec 5 victoires, 4 défaites et 4 matches nuls. En cela, on peut dire que le bilan du club est plutôt mitigé puisque les victoires ont été relativement peu nombreuses. Mais, en réalité, la performance réalisée par le club est loin d’être mauvaise, surtout si l’on compare aux premiers du classement, à savoir l’AS St-Priest, Jura Sud et Fréjus-Saint-Raphaël, qui, de leur côté, comptent entre 6 et 7 victoires. Finalement, le FC Annecy se trouve donc largement dans la moyenne et largement au-dessus de la réserve de l’OM qui ne compte que 2 victoires en fin de classement.

Photo du Parc des Sports par Olivier G., CC BY 2.0

 

En étant huitième de son groupe et donc en plein milieu du classement, le FC Annecy reste quoi qu’il en soit en danger, au sein d’une ligue qui voit toutes les équipes au coude à coude, ou presque. Tout reste à faire, pour le club savoyard comme pour les autres. En pratique, à ce stade, une montée en Nationale 1 est tout à fait possible, comme l’est le fait de redescendre dans la ligue inférieure. Et autant vous dire que les Savoyards ne sont pas prêts pour cela, deux ans à peine après leur belle remontée. De la même manière que le niveau du lac d’Annecy remonte, les joueurs du FC Annecy refusent d’envisager autre chose qu’une évolution vers le haut.

Une coupe de France ratée

Pourtant, force est de constater que l’équipe a déjà connu de grosses déceptions en cette saison 2018-2019. C’est notamment le cas du côté de la coupe de France. En novembre dernier, à l’occasion du 7ème tour de cette compétition qui fait tant rêver tous les footballeurs de France, qu’ils soient professionnels ou amateurs, le FC Annecy avait reçu l’AS Nancy Lorraine, à l’époque lanterne rouge de Ligue 2, pour finalement s’incliner 1 à 0.

Si le résultat s’est révélé plutôt logique, puisque deux divisions séparent les deux équipes, la déception a tout de même été grande. En fait, elle a été d’autant plus grande que Vincent Nogueira, joueur expérimenté du club haut-savoyard, s’était exprimé dans les colonnes du Dauphiné en expliquant être convaincu que le FC Annecy avait ses chances, même s’il était évident que le match ne serait pas facile. Quoi qu’il en soit, désormais la défaite est dans le passé et le club cherche aujourd’hui à avancer.

Quelles perspectives pour l’avenir ?

Mais justement, que peut-on espérer pour le FC Annecy d’ici la fin de la saison ? Alors que le club reste sur deux matches nuls plutôt moyens et compte 18 buts marqués pour 19 buts encaissés, la première chose que l’on souhaite pour 2019, c’est que les attaquants remplissent davantage leur contrat et marquent plus de buts. Alors, certes, l’Annecy FC est loin de profiter d’un budget qui pourrait lui permettre de s’offrir les sportifs les mieux payés au monde comme Ronaldo ou Messi, mais le club parvient tout de même à attirer de bonnes nouvelles recrues.

Pour preuve, début décembre, l’attaquant Dylan Bikey est arrivé de Drancy pour effectuer des essais à Annecy. Ce mois-ci, c’est un arrière-droit que la formation a cherché à recruter : Jaffray Nsimba, sans club depuis le début de la saison, est donc arrivé pour être testé également. Et le moins que l’on puisse dire c’est que ce recrutement est fondamental puisque, suite à la blessure et à la suspension de Hugo Cianci, le FC Annecy manque cruellement d’un talent fort en défense. En étant dans les starting-blocks dès maintenant, le club haut-savoyard pourrait bien se donner les moyens d’assurer un beau mercato d’hiver. Affaire à suivre…

 

0 commentaire

Pas encore de commentaire

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.